Série #1 : Gwoka asi Pari

22-Fete-mizik_MG_0988Progressivement c’est un gwoka un peu différent qui s’est recréé en France Hexagonale et plus particulièrement en Ile de France. Il est à la fois empreint des traditions rapportées de Guadeloupe et d’un nouveau mode de vie plus urbain, éclectique, qui s’est imposé à cette communauté déplacée. Les migrations entre la Guadeloupe et le Continent font parties de l’histoire des Guadeloupéens et on peut retrouver ces thématiques notamment dans les chants gwoka : déracinement, mal du pays, météo, BUMIDOM, racisme…

De nombreux artistes de gwoka connus aujourd’hui ont fait carrière pendant une période en Ile de France : Guy Konkêt, Erick Cosaque, Armand Achéron… Cette période francilienne dans leurs vies d’artiste a forcément transformé leur démarche artistique et les a inspiré d’une certaine façon. D’autres artistes tels que Roger Raspail, Philippe Makaïa ou encore Max Diakok sont eux restés en Ile de France pour faire leur carrière en tant que musiciens jazz et danseur-chorégraphe, mais restent toujours très connectés à leurs racines gwoka. Enfin et surtout, n’oublions pas toute la communauté guadeloupéenne associative d’Ile de France qui a fait un travail remarquable pour développer la pratique du gwoka outre-mer. C'est principalement cette dernière catégorie de personnes qui est représentée dans le travail de la photographe.

Retrouvez toutes les photos dans les galeries ci-dessous :

vign_lewoz_porfolio
vign_mag_porfolio 
vign_archives_porfolio